Créations sonores

Carte blanche à Daniel Deshays

Dans son “Théâtre ouvert” Lucien Attoun m’offre une Carte blanche le 20 janvier 1988. J’invitai pour l’occasion la compagnie de danse LOLITA — pour qui j’avais travaillé — à nous offrir quelques figures remarquables issus de leur dernier spectacle “Qui a tué Lolita?”. L’un des compositeurs de cette compagnie, Thierry Azam, s’associa à moi dans cette improvisation sonore réalisée une seule fois dans ce théâtre où je travaillais régulièrement en compagnie d’Alain Françon.

D. Deshays avec la Cie Lolita

Electra bande sonore du film d’Alain Guesnier (C.M.)

Ont été utilisées pour ce film les premières voix de synthèse conçues en France par les services de la SNCF pour équiper ses gares.

Pour Burroughs performance sonore donnée au théâtre du Tintamare Paris le 26-10-1985

Assistée par Patricia Yvanès et improvisée en direct et sur France-Inter dans le cadre du Festival Expressions Plurielles. Les sons employés ont quasiment tous été prélevés et traités (quand ils le sont), par mes soins.

Intervention en solo pour trois magnétophones à bande.

Indiscrétions Levaillant/Deshays au Théâtre national de Chaillot

Construction sonore mixte (son de musiques/son de bruits) vouée à habiter les zones hors-salles et notamment dans le vestibule d’honneur du théâtre de Chaillot (le Bar Bleu) lors de sa direction par Antoine Vitez au début des années 80.

Déconcertant, Lol Coxhill: soprano sax & voix / D. Deshays: Bandes magnétiques au Théâtre Dunois 1985

De la difficulté d’agir de concert…

BATTEMENTS D’AILES


> Daniel Deshays
Grand oiseau au plumage noir, au bec fort et légèrement recourbé, le corbeau ne va pas fort aujourd’hui.
http://www.silenceradio.org/silence.php?id=123